L'univers des partitions di-arezzo

Editions Durand S.A

Editions Durand S.A

Musique symphonique, musique des XIXe et XXe siecles, variétés, pédagogie

Philippo, Herelle, Gallet

Amphion, Max Eschig

Toutes les partitions chez les Editions Durand S.A

De bonne fées s'étaient sans nul doute penchées sur le berceau des Editions Musicales Durand S.A., enfantées en 1870 par Auguste Durand, Louis Schonewerk et six associés. Aujourd'hui heureuse éditrice (entre autres) du Boléro de Maurice Ravel, protégé jusqu'en 2016 et dont les retombées aident à soutenir de nombreux créateurs, cette grande maison française est aussi la maison de Claude Debussy, ainsi que d'Olivier Messiaen - pour une partie importante de son oeuvre tout au moins.

Actuellement pilotées par Jean-Manuel Mobillion de Scarano, les Editions Durand, qui ont sous leur tutelle les fonds Max Eschig et Amphion, peuvent afficher un bel optimisme. Leur prospérité vient d'abord de la richesse de leur catalogue de musique symphonique.

Ami d'Auguste Durand, Camille Saint-Saëns avait promis de lui confier son oeuvre. II tint parole et le succès qui s'ensuivit permit par la suite de financer I'édition d'oeuvres souvent " modernes " et toujours ambitieuses. Si, au fil des années, les équipes ont changé, les Editions ont su maintenir cette ligne audacieuse. Elles n’ont jamais cessé de promouvoir la musique des véritables maîtres, qu'ils s'appellent Florent Schmitt, Charles Tournemire, Guy Ropartz, Vincent d'Indy ou Alexandre Tansman, et de se lancer dans des projets aussi ambitieux que I'intégrale des oeuvres de Jean-Philippe Rameau dès 1911 ou, plus récemment, l'édition critique de celles de Claude Debussy.

Considérant le temps comme son allié, la maison Durand croit au juste retour des choses et ne désespère jamais de l'issue positive d'un purgatoire. II faut souligner que la maison réalise les trois-quarts de son chiffre d'affaires à I'étranger. En outre, 80 % de ses investissements sont consacrés à des musiques qui ne contribuent dans I'immédiat qu'à 3 % des recettes, ce qui en dit long sur les revenus que peuvent lui procurer les " valeurs sûres " de son catalogue, mais aussi sur son engagement aux cotés de compositeurs tels que Nicolas Bacri, Renaud Gagneux, Philippe Hersant et François-Bernard Mache.

Le catalogue symphonique de Durand est d’une telle richesse qu'à aucun moment la maison n'a eu besoin de développer des secteurs à rentabilité immédiate, tels que la pédagogie. En 1989, elle a néanmoins absorbé le secteur instrumental des Editions Rideau Rouge, créées par le chanteur-compositeur Gilbert Becaud.

D’après la Chronique de l’AFAA n° 20, l’Edition musicale, 1998

Retournez sur le site di-arezzo, l'univers des partitions

Visionnez toutes les monographies éditeurs